Des unités clé en main de décontamination des tenues portées en salles blanches

Santé
Description

Dans l’industrie pharmaceutique, les bio et nanotechnologies, il est généralement exigé de travailler en salles blanches. Les personnes constituent les principales sources d’émission de particules dans une salle blanche : des vêtements normaux peuvent exposer les produits ou procédés à la présence de particules ou de résidus de toute sorte.

Or, il est crucial que les produits et procédés ne soient pas contaminés.

L’innovation présentée

Pour protéger les salles blanches de toute contamination extérieure, BeMicron, une PME de Gosselies, a développé des unités de décontamination clé en main pour les tenues portées par les opérateurs actifs en salles blanches.

Cette entreprise, bien connue dans les milieux pharmaceutiques, a également développé ses propres combinaisons qui jouent le rôle de filtres protégeant les salles blanches contre toute contamination humaine. 

Ces combinaisons comprennent un compartiment visuel séparé du compartiment respiratoire. L’association de lunettes de sécurité au système d’habillage aseptique de BeMicron permet à l’opérateur de s’habiller facilement avec une seule pièce avant d’entrer en zone.

Le design permet d’encapsuler toute la zone de contamination critique faciale en préservant le confort de l’opérateur. L’invention répond parfaitement aux nouvelles exigences de l’annexe I de la nouvelle version du GMP. Ces lunettes de protection intégrées sont réutilisables et lavables. Elles sont légères, durables et adaptées aux porteurs de lunettes de vue. L’aération indirecte limite la formation de buée.

L’entreprise vient en outre de développer 3 nouvelles tenues aseptiques : la tenue avec goggle intégrée, la tenue avec respiration active et une tenue intégrant sa propre housse de protection réutilisable.

Des tenues et sacs réutilisables au moins cinquante fois : grâce à des matériaux à la fois souples et résistants à de nombreux cycles de lavage et/ou de stérilisation (gamma, vapeur ou Eto), elles peuvent être traités dans une blanchisserie, spécialisée salle propre ou dans l’unité de décontamination BeMicron.