La génétique de pointe pour répondre aux enjeux environnementaux 

Environnement
Description

1 million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction. Les causes principales de cette perte de la biodiversité sont la destruction et la dégradation des milieux naturels, la surexploitation des espèces, l’introduction d'espèces exotiques, la pollution et le changement climatique.

Pour protéger la faune et la flore, il est nécessaire de connaitre précisément et rapidement la répartition géographique des espèces concernées. Les scientifiques et les naturalistes doivent effectuer un intense travail d’observation, et parfois de capture, pour décrire et inventorier cette biodiversité. Imaginez que pour identifier une espèce d’insecte, il est parfois nécessaire de compter le nombre de poils qui recouvrent ses pattes !

L’innovation proposée

Imaginez une méthode permettant de recenser toutes les espèces de poissons vivants dans une rivière à partir d’un simple prélèvement d’eau, de lister les micro-organismes du sol à partir d’un peu de terre prélevée dans une parcelle agricole, de déterminer toutes les fleurs butinées par les abeilles à partir d’un échantillon de miel, de décrire le régime alimentaire du loup en Wallonie à partir de ces fèces, de suivre la propagation de pathogènes dans l’environnement, …

La méthode de l’ADN environnemental permet de recenser la biodiversité en utilisant les traces d’ADN que les organismes vivants laissent dans l’environnement.

Un outil puissant qui permet aux scientifiques de la start-up e-biom de proposer un service d’accompagnement visant à quantifier et renforcer la biodiversité dans de très nombreux projets : conservation de la nature, développement urbain, aménagement de site d’entreprise, …

La technologie permet aussi à e-biom de réaliser le suivi épidémiologique du coronavirus dans les eaux usées en région wallonne.