Un instrument de diagnostic des maladies auto-immunes avec une traçabilité totale

Santé
Description

Les maladies auto-immunes sont un groupe qui représente plus de 60 maladies pour la plupart incurables, chroniques, évolutives et ayant des implications graves pour la santé des patients. Elles sont considérées comme la troisième cause de mortalité clinique après les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Bien que souvent méconnues du grand public, ces maladies affectent entre 3 et 5 % de la population mondiale selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé. Des chiffres sans doute sous-estimés. 

L’innovation présentée

Toutefois, un diagnostic précis et précoce permet le plus souvent de les stabiliser, d’améliorer la qualité de vie des patients et de réduire les coûts de santé publique à travers des traitements adéquats. 

La société montoise D-tek développe et produit des kits de diagnostic pour les maladies auto-immunes. Il y a 9 ans, l’équipe d’Everdeen SA avait déjà intégré ces tests dans le BlueDiver instrument, une machine compacte et innovante destinée à révéler les bandelettes de nitrocellulose dans des cassettes prêtes à l’emploi qui contiennent les différents réactifs.

Everdeen vient de créer un nouvel instrument plus complet, intégrant notamment un module de pipetage des échantillons. Ce nouvel automate permettra notamment de répondre aux problèmes de traçabilité totale.

Un véritable exploit technique. À ce jour, aucune traçabilité complète n’existe sur aucun des systèmes d’automatisation proposés sur le marché. 

Le BlueDiver permet la traçabilité totale des réactifs utilisés lors d’un test mais pèche par la faille d’intégration automatisée des données « patient testé ».

Quant aux concurrents, ils ne proposent pas encore une solution complètement automatisée et assurant une complète traçabilité des échantillons et des réactifs, fonctionnalité essentielle dans le cadre de l'imminence d’application des nouvelles normes CE/IVD.

BlueDiverII, le successeur de BlueDiver, cumule les avantages des uns et des autres. Développé par Everdeen SA, cet automate a été testé avec succès au CHU Tivoli. Everdeen SA fournira 30 à 50 machines par an à D-tek qui les commercialisera dans le monde entier.

L’automatisation des procédures de test est une tendance très marquée – et probablement à moyen terme un impératif règlementaire - sur le marché du diagnostic : réduction des coûts de main d’œuvre, procédures standardisées, validation automatique des résultats, diminution des risques de contamination des techniciens,…