Un point d’apport collectif de déchets, « hors sol », connecté et autonome en énergie

Environnement
Description

Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas ! Mais on n’en est pas encore là. Les 262 communes de Wallonie poursuivent donc la collecte sélective des déchets, le tri, le recyclage, la revalorisation, la réutilisation. Depuis 2000, la quantité d'ordures ménagères, triées ou non, s'est stabilisée autour de 300 kg/hab./an. A ceux-ci s'ajoutent les 267 kg/hab. d'encombrants,  de déchets verts et d'inertes. 

Un tri sélectif qui a un coût tant pour les consommateurs que pour les communes, qui organisent le ramassage et le traitement du contenu des poubelles. En 2015 (derniers chiffres disponibles), les communes wallonnes prévoyaient de consacrer au total 240 millions d'euros à leur politique de déchets. 

L’innovation présentée

Thibaut Beghin et David Di Santo sont des passionnés du secteur de l’environnement et de l’innovation. Au cours de leurs carrières, ils ont assisté au développement de nombreuses technologies de traitement de déchets. Néanmoins, très peu d’entre elles s’attaquaient à la source même du problème : la prévention de la production de déchets et l’amélioration des solutions de tri sélectif.

Avec leurs solutions EcoAqua et EcoIsola, ils entendent apporter à leurs partenaires des solutions à ces problématiques afin de leur permettre de réduire leurs coûts tout en s’inscrivant dans une démarche vers plus de durabilité.

L’EcoIsola est un point d’apport collectif de déchets, « hors sol », connecté et autonome en énergie. Il a été conçu comme une alternative à la collecte en porte à porte ou en conteneur enterré, dont il peut aussi constituer un parfait complément : le citoyen y amène et y trie ses déchets, quand il le souhaite.

EcoIsola offre la possibilité de définir précisément la nature, le poids et le volume des déchets déposés par chacun des utilisateurs. Grâce à son système de monitoring, l’EcoIsola réduit les opérations de collecte et permet donc une économie substantielle sur les coûts de transport tout en responsabilisant ses utilisateurs.

L’EcoAqua, pour sa part,  propose une solution encore plus en amont de l’échelle de Lansink : la non-production de déchets.  

L’EcoAqua est une fontaine à eau microfiltrée d’une qualité supérieure, rafraîchie, plate ou gazeuse. Elle est reliée au réseau de distribution d’eau et couplée avec un système de vente individuelle en vrac via QR code.

Elle encourage donc la consommation d’une eau sans emballage plastique, un des enjeux écologiques majeurs de notre planète à l’heure actuelle.